•  

     

    La pluie

     



    C'est reparti,

    la pluie est revenue,

    elle nous entoure, elle nous refroidit,

    elle  rappelle  aussi que nos articulations ont vieillies,

    L'humidité est  le pire ennemi,

    et il faut se mettre bien à l'abri.

    Le ciel  chargé de lourds nuages,

    va nous tomber sur la tête

    Les rivières sont en alertes,

    Le dégel rapide à gonflé les cours d'eau

    Les promenades de Tomy se font assez rapidement,

    voir même au pas de course,

    et quelquefois en courant.

    A son retour c'est le passage forcé au bac à eau,

    puis le sêchage .

    La pluie nécessaire pour tous,

    n'est pas forcément  ce que j'aime.


    La pluie

    Rappelez vous :

    Sacha Distel 1969

     Toute la pluie tombe sur moi
    Et comme pour quelqu'un dont les souliers
    Sont trop étroits,
    Tout va de guingois
    Toute la pluie tombe sur moi
    De tous les toits
    A chaque instant, je me demande vraiment
    Ce qui m'arrive et ce que j'ai fait au Bon Dieu
    Ou à mes aïeux pour
    Qu'autant de pluie tombe, soudain comme ça... sur moi
    Mais je me dis qu'au fond
    J'en ai reçu bien d'autres dans ma vie
    Que je m'en suis toujours sorti avec le sourire
    Toute la pluie tombe sur moi
    Oui mais... moi je fais comme si je ne la sentais pas
    Je ne bronche pas, car
    J'ai le moral et je me dis qu'après la pluie...
    Vient le beau temps et moi j'ai tout mon temps
    Coda :
    J'ai le moral et je me dis qu'après la pluie
    Oui, je sais bien qu'après la pluie
    Vient le beau temps
    Et moi j'ai tout mon temps
    Vient le beau temps
    Et moi j'ai tout mon temps...

    La pluie

     

     


            

    5 commentaires


  • Plus que deux mois...
    Et on peut espérer un peu plus de chaleur,
    Voir les magnolias et les forsythias fleurir,
    sauf  si le gel les a précédé.
    Comme cela arrive presque chaque année.

    On pourra aussi commencer à sortir les meubles
    de jardin
    et les nettoyer
    J'y pense déjà à ce printemps qui nous réchauffera.
    à ces terrasses de café qui se rempliront pour discuter
    de cette crise qui dure
    et qui n'est pas prête de disparaître.

    Pour discuter aussi des vacances  dété sous le soleil à l'étranger.
    Douceur de printemps
    ou les marchés refleuriront et les personnes âgées se retrouveront,
    pour discuter de leur santé.

    L 'hiver avec sa neige,
    et ce gel persistant, fait souffrir les plus démunis,
    Les factures d'énergie gonflent un peu plus tous les jours,
    et dont nous ferons face sans beaucoup discutercomme résigner.

    Les oiseaux du jardin se disputent un quignon  de pain,
    observé de loin par les chats abondonnés faute de moyen,
    et qui ont bien sùr tout aussi faim.
    J'aime l'hiver quand tout va bien,
    mais j'aime  surtout le printemps,
    quand la vie recommence.

    Petite réflexion de lelette le 24 janvier 2013 à 19H





     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    les oiseaux en hiver











    Il est réconfortant et agréable de regarder

    picorer les oiseaux dans le fond  du jardin.

    Ils me procurent de la sérénité, Ils sont nombreux,

    Ils  sont différents mais partagent ensemble ce repas quotidien,

    le froid s est installé et si on ne les aide pas un tout petit peu,

    ils s'affaiblisent et meurent en un rien de temps.

    Je regarde aussi mon Tomy, il joue au coin du feu,

    il est heureux tout comme les oiseaux du jardin.

    Mais je me dis aussi, que tous les êtres humains

    devraient avoir ce même réconfort.

    Pourquoi pendant l'hiver ,

    tout le monde n'a t-il  pas ce droit ?

    Pourquoi cette terre qui nous est offerte,

    n'est-elle pas répartie de façon plus équitable?

    Pourquoi certains ont tout et d'autres rien?

    C'est en regardant mes oiseaux que une fois encore,

    je suis partie dans mes questions,

    qui bien sùr ne trouveront jamais la réponse.

    En attendant, je fais comme je peux,

    et ceux qui gravissent autour de moi,

    reçoivent toute mon attention,

    je me les laisserais pas tomber.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Un jour nouveau

    Un nouveau jour rempli,
    D'amour et d'espérance,
    On se lève par habitude,
    On ouvre les tentures,
    Et on regarde la nature.
    Elle nous donne l'énergie
    Dont on a besoin,
    Pour affronter le quotidien..
    On est encore un peu hagard,
    Mais on va prendre le départ,
    Réagir et démarrer,mais avant,
    Prendre un bon café,
    Pour affronter cette journée.
    Depuis le début c'est ainsi,
    Et tout continuera comme cela,
    Même après notre départ,
    La terre, même en danger,
    N'arrêtera pas de tourner.
    Autour de notre terre,
    Des milliards de planêtes
    Roulent sans cesse,
    Notre imagination féconde,
    Nous dit qu'il existe un autre monde.
    Un monde nouveau..
    Un monde sans douleur...et sans peur,
    Un monde qui aurait un seul coeur..
    Ce serait un vrai bonheur.

     Un jour nouveau

     

     


    En attendant ce monde...
    La journée reprend ses droits..
    Il va falloir s'y mettre..
    Partir travailler..
    Brosser...astiquer...cuisiner...
    Et si on a le temps..
    Rêver!!!
    Redescend sur terre
    lelette..
    Prend ta raclette..Et rêve de ton sol,
    Nettoyé et brillant..IL sera ta fierté du présent.


    Arlette le 08/08/2007


    2 commentaires
  • L'Epiphanie


    L'Epiphanie
    est une fête chrétienne, qui a lieu le 6 janvier et qui célèbre la manifestation de Jésus, le Messie dans le monde. Cette fête s’accompagne traditionnellement d’une galette des rois.
    La pratique de la galette des rois et de la fève trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique, fêtes ayant lieu fin décembre – début janvier et dont le roi du festin était désigné par une fève trouvée dans un gâteau. L’emploi de la fève pourrait même remonter aux grecs, qui se servaient de fèves pour l'élection de leurs magistrats. La fève est une légumineuse, elle désigne aussi une graine enfermée dans une gousse (fève de cacao). A l'origine, on mettait une vraie fève dans la galette des rois, puis la fève naturelle est devenue au XIXème siècle une figurine en porcelaine, que certains collectionnent (cette pratique s’appelle la favophilie).


    Pour 6 à 8 personnes
    Préparation : 15 min - Cuisson : 40 min.
    2 pâtes feuilletées du commerce
    200g d’amandes en poudre
    150g de sucre
    100g de beurre à température ambiante
    2 œufs
    1 c. à s. d’extrait d’amandes amères
    70g de raisins secs (les plus moelleux possible)
    1 c. à s. de cannelle
    150ml de jus d’orange
    + 1 fève et 1 jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau pour dorer la pâte
    Placez les raisins dans un bol, saupoudrez de cannelle et recouvrez de jus d’orange. Laissez gonfler 30 min.
    Préchauffez le four à 180° (th. 6).
    Disposez la 1ère pâte feuilletée dans un moule à tarte et piquez-la à la fourchette.
    Ne la faites pas cuire.
    Mélangez tous les ingrédients de la garniture : la poudre d’amandes, le sucre, les œufs, le beurre et l’extrait. Etalez la garniture sur le fond de pâte feuilletée.
    Recouvrez de raisins égouttés. Enfoncez-les légèrement dans la garniture.
    Glissez la fève dans la garniture
    Recouvrez la tarte de la seconde pâte feuilletée. Soudez très légèrement les bords du bout du doigt.
    Marquez joliment le dessus de la galette avec la pointe d’un couteau avant de la badigeonner de jaune d’œuf dilué dans un fond d’eau.
    Enfournez 35 min.
    Sortez la galette, saupoudrez-la de sucre impalpable (au travers d’un tamis). Augmentez le four à 250° (th. 8-9) et enfournez la galette 5 min. supplémentaires. 
     

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires