•  

    Pensées de novembre

    Comment pourrait-on  se plaindre,
    quand après une vie de labeur,on se retrouve à l'automne de sa vie,
    à savourer le temps qui file à toute vitesse vers le néant.
    Chaque instant est une mignardise qu'il faut savourer délicatement,

    L'automne est propice à la réflexion,
    Il fait sombre à 16h, il fait froid,
    Les mots alors sont importants
    Ils nous relient à nos pensées.

    Un coup d'oeil autour de moi me ramène à la réalité.
    Tomy couché près de mois, s'acharne sur l' os de boeuf qu'il finira par avaler.
    Mon époux est absorbé par la lecture d'une gazette,
    d'ou il sortira encore plus déprimé.
    La TV est allumée, des publicités sans intèrêts meublent le silence de la pièce.

    Moi, je pense et je me dis que si la jeunesse est derrière moi,
    La paix, la sérénité, peut-être aussi la sagesse sont présentes
    et j'apprécie ces moments-là.

    A la prochaine fois .
    Bisous les amis.

    Pensées de novembre





     


    6 commentaires