• LE PRINCIPE DU VIDE!
     de Joseph Newton


    Avez-vous l'habitude de conserver des objets inutiles, en pensant qu'un jour, qui sait quand, vous pourriez en avoir besoin?
    Avez-vous l'habitude d'accumuler de l'argent et de ne pas le dépenser parce que vous pensez que vous pourriez en manquer à l'avenir?Avez-vous l'habitude de mettre en réserve des vêtements, des chaussures, des meubles, des ustensiles et autres fournitures domestiques que vous n'avez pas utilisés depuis quelque temps déjà?

    Et en vous.? Avez-vous l'habitude de garder des reproches, du ressentiment, de la tristesse, des peurs et plus encore?
    Ne le faites pas! Vous allez à l'encontre de votre prospérité!Il est nécessaire de faire de la place, de laisser un espace vide pour permettre à de nouvelles choses d'arriver dans votre vie.
    Il est nécessaire de vous débarrasser de toutes les choses inutiles qui sont en vous et dans votre vie afin que vienne la prospérité.

    La force de ce vide est une force qui va absorber et attirer tout ce que vous souhaitez.

    Tant que vous retenez matériellement ou émotionnellement des sentiments anciens et inutiles, vous n'aurez pas de place pour de nouvelles opportunités.
    Les biens doivent circuler.
    Nettoyez vos tiroirs, les armoires, les ateliers, le garage.... Donnez ce que vous n'utilisez plus...
    L'attitude qui consiste à garder un amas de trucs inutiles enchaîne votre vie en bas.
    Ce ne sont pas les objets que vous gardez qui font stagner votre vie... mais plutôt l'attitude de garder...
    Quand nous gardons en réserve, nous envisageons la possibilité du manque, de la pénurie..
    Nous croyons que cela pourrait manquer demain et que nous ne serons pas capables de satisfaire ces besoins.

    Avec cette idée, vous envoyez à votre cerveau et à votre vie deux messages :
    Que vous ne faites pas confiance à l'avenir et que vous pensez que ce qui est nouveau et ce qui est meilleur ne sont pas pour vous.
    Pour cette raison, vous vous réconfortez en conservant de vieux trucs inutiles.
    Débarrassez-vous de ce qui a perdu ses couleurs et son éclat ...
    Laissez entrer chez vous et en vous-mêmes ce qui est nouveau...
    Puissent la prospérité et la paix venir à vous rapidement...

     

     


    2 commentaires
  •  

    les roses

    Se promener dans les quartiers,
     admirer les jardins,
    C'est un peu ma promenade au quotidien,
    Les roses sont en pleins éclats.
     

    les roses


    Ces fleurs grimpantes, ou en parterres,
    ont un charme exemplaire,
    mais ces petites charmeuses,
    usent un peu trop de leur beauté,
    il suffit de s'en approcher, et elles vous égratignent
     telles des vampires qui sucent mon sang.
    J'ai beau leur expliquer,
    que je viens pour les nettoyer,
    afin qu'elles puissent continuer,
    A proliférer et à se pavaner,
    rien n'y fait et j'en ai à chaque fois,
    Les mains toutes égratignées.

    les roses


    Pourquoi alors ne pas me protéger?
    mais rien qu'à enfiler des gants
    j'ai une espèce d'urticaire.
    Alors, ai-je le choix entre urticaires
    et éraflures de ces dames rosières?

    les roses


    Je leurs laisserais donc un peu de sang,
    elles sont les reines de nos jardins,
    et avec elles j'irai déjà un peu dans la terre. 

    Votre amie

     

     

    les roses

    les roses
    Si vous passez laissez-y un petit commentaire .
    Merci les amis


    4 commentaires
  •  

     

    lUn jour de réflexion

    Les plaisirs et les peines d'aujourd'hui,
    sont déjà des souvenirs pour demain.
    La peine et le chagrin n'y changeront rien,
    vivre sa vie en pensant au bien,
    laisser les enfants suivre leur propre chemin,
    tout comme nous avons suivi notre propre destin

    lUn jour de réflexion

    Accepter celle ci comme un cadeau de Dieu,
    car nous sommes des bénis de ce ciel,
    Il suffit de jeter un coups d'œil ailleurs,
    les tragédies devraient nous faire prendre conscience de notre bonheur.

    lUn jour de réflexion

     

    On ne peut tout avoir,
    Le bonheur doit être partagé,
    les parents voudraient garder leurs enfants
    mais pour certains, les guerres, les accidents,
    les maladies leurs ont été enlevés.
    D'autres, ont rêvés de vieillir entourés par eux,
    et ceux ci se sont éloignés sans tenir compte de leur passé.

    Soyons heureux de ce qu'on nous donne,
    Notre temps nous est compté.

    lUn jour de réflexion





     

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires